En 1885 Coquelin cadet imagine des humanoïdes-phonographes qui discutent avec les voyageurs dans les trains du futur. Extrait de “Le livre des convalescents” à lire sur l’excellent site de la Bibliothèque Nationale de France / Gallica

Cx2sP2UXgAAKBgN

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.