Erik Satie


Détails de l'événement

  • Date:
  • Lieu: phono museum


PROGRAMME
– 1ère Gnossienne, piano
– Le binocle, piano et voix parlée
– 1ère Gymnopédie, piano
– La journée du musicien, extrait de « Mémoires d’un amnésique »
– Les Ludions, voix (Poèmes de Léon Paul Fargue) et Sports et Divertissements, piano (extraits) :
Les courses – Air du rat – Spleen – Feu d’artifice – La grenouille américaine
Choral in-appétissant – Air du poète – Le carnaval – Air du chat
– Extrait d’une conférence à Bruxelles
– Lettre à Debussy
– Embryons desséchés, piano : (D’Holothurie)
– Lettre à Valentine Hugo, (extrait)
– La mort de Socrate, soprano et piano
– 2ème Gnossienne, piano
– Trois mélodies, voix et piano
– La statue de bronze (L.P.Fargue) – Daphénéo (M. God) – Le chapelier (R.Chalupt)
– Monsieur Sadi, Extraits d’Autoportrait (Recoins de ma vie)
– Je te veux, soprano et piano
ELIZABETH GRARD, soprano
Nourrie des polyphonies vocales classiques et contemporaines pendant une vingtaine d’années,avec l’Ensemble de Solistes de Lyon Bernard Têtu puis Musicatreize à Marseille,
direction Roland Hayrabédian, Elizabeth Grard chante ces répertoires dans de très nombreux festivals en France
et à l’étranger (Europe, Québec, Indonésie, Afrique du Sud, Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale, Russie, Scandinavie, Pays Baltes etc…)
En 1981-1982 elle travaille avec Cathy Berberian pendant une année à Milan le répertoire vocal contemporain :
elle interpréte depuis en soliste la plupart des grandes œuvres du XXème siècle, de Berio à Cage, de Stockhausen à Kagel,
de Scelsi à Aperghis… De nombreux compositeurs lui ont confié une création et plus récemment :
Philippe Gouttenoire, Elzbieta Sikora, Jean-Pascal Chayne, Luca Antignani…
Elle partage l’aventure des musiques électroniques avec le GRAME (Lyon), le GMEM (Marseille), les MANCA ( Nice),
La muse en circuits, l’UPIC (Paris), le CRM (Rome) et en juillet 2015 le GMVL (Lyon) avec une création de Marc Favre « Lumière et ténèbres ».
Elizabeth Grard crée en 2006 « com.2.bien.entendu » qui propose des concerts de petites formes autour de la voix sans frontière.
« Des Villes Invisibles », d’après Italo Calvino, a conduit les trois chanteuses sur les traces de Marco Polo
jusqu’à Erevan pour un spectacle au Chamber Music Hall et une master-class au Conservatoire en avril 2013,
puis en août à Lyon au Festival « Tout l’monde dehors ». « Nougaro par elle » était à l’affiche une dizaine de fois en 2015.
« Satie’s Folies » est programmé à Aix-en-Provence, Paris et Lyon en 2016.Elizabeth Grard est soliste d’oratorio (Bach, Mozart, Haendel, Poulenc, Stravinsky…), de musique de chambre (avec Les Temps Modernes, Le Quatuor Manfred, l’Ensemble Orchestral Contemporain…) et de récitals (notamment avec Wilhem Latchoumia, Jamal Moqadem, Serge Cyferstein Nathalie Negro au piano). Aujourd’hui, elle dirige aussi des stages de formation et des créations d’expression vocale.Paul-Henri CHOMEZ / Piano

Les commentaires sont clos.