cordes-bretelles


Détails de l'événement

  • Date:
  • Lieu: phono museum


Cordes à Bretelles est le fruit de la rencontre de trois musiciens venus d’horizons différents : du tzigane à la chanson en passant par le swing et les musiques latines. Leur point commun : une solide formation classique et technique au conservatoire. Cordes à Bretelles est né avec l’idée de donner à entendre, sous une forme différente, un répertoire connu de tous. Car c’est indéniable, les magnifiques mélodies des compositeurs classiques frappent nos oreilles telles des tubes intemporels. Et on peut se poser cette question : comment se comporteraient leurs auteurs s’ils vivaient à l’époque actuelle ? Imaginez Mozart débarquant dans notre époque, improvisant à tout rompre. C’est sur cette base de travail que s’est concrétisé Cordes à Bretelles. Les musiciens de Cordes à Bretelles nous proposent donc une relecture d’un choix de titres qui les inspirent, un voyage dans le temps où les époques et les styles se mélangent. Le spectacle a été créé fin 2012 au Bazarnaom à Caen et a donné lieu à une quarantaine de représentations.
Christian Anger, AccordéonIl endosse les bretelles à 5 ans avec le basse accords composés, puis le basses chromatique. Après une solide formation classique (prix du conservatoire d’accordéon de Paris Raymond Gazave), il commence les tournées à l’étranger : Mexique, Etats-Unis, Allemagne, Hollande, Belgique, Réunion, Antilles, le Québec…11 multiplie les expériences avec des enregistrements pour le cinéma, il joue dans un film documentaire ainsi que dans « le Roi Lear » par la compagnie Tanit Théâtre en 2014 et accompagne de lectures théâtralisées. Musiciens au sein de plusieurs formations et notamment du collectif « Productions Coup de Coeur », il est aussi l’accordéoniste du Bul Mazette. Il travaille en 2015 avec l’Ensemble de Normandie sur l’opéra brundibar.

Manuel Decocq, Violon

Il commence le violon à 6 ans et se forme à la musique classique avec un premier prix au conservatoire de Rouen. Il joue des musiques voyageuses, son univers musical passe par les Balkans, la Méditerranée et l’Amérique du sud. Après avoir joué dans plusieurs groupes de rock progressif dans la région de Rouen. Il participe à la création des Frères Nardan (en 12 ans plus de 500 concerts) des musiques de spectacle pour la Cie Sans Famille et le CDR Théâtre du Préau et pour le film Paul dans sa vie. Il enregistre Chez Universal l’album Gadjologie avec son quartet.

Antoine Godey, Contrebasse

Il débute le violoncelle à 9 ans avant de se consacrer à la contrebasse au conservatoire de Caen où il obtient un premier prix. Il crée plusieurs formations (Jazz Devil, Big Band sur Mers, MinorSwing…). Avec la compagnie Papillon Noir, il croise la route du théâtre (Bouvard et Pécuchet) et des lectures. Il accompagne de nombreux chanteurs avant d’écrire ses propres compositions qu’il porte avec Les Grands-Mères dans les Cordes et Tonino. Homme de scène, il crée ses spectacles au gré des rencontres humaines (Classico Ma non Troppo, Les Frères Jack, Les Brett Sinclair). Il s’implique dans le Bazarnaom collectif d’artistes mutualisés. Cordes à Bretelles est un projet qui lui tient particulièrement à coeur tant il fait le lien entre sa formation classique et un parcours d’expériences multiples.

Programme

Humoresque (Anton Dvorak) – Danse macabre (Camille Saint Saêns) – Habanera de Carmen (George Bizet) Rêverie (Robert Schumann) – Danse Hongroise N°5 (Johannes Brahms) – La Moldau (Bedrich Smetana) Libiamo de la Traviata (Guisepe Verdi) – La Marche Turque (Wolfgang Amadeus Mozart) – Symphonie du Nouveau Monde (Anton Dvorak) 2ème mouvement- Peer Gynt (Edward Grieg) Dans l’antre du roi de la montagne – Shéhérazade (Nikolaï Rimski-Korsakov) – L’hymne à la Joie (Ludwig Van Beethoven) – Czardas (Vitorio Monti)

Les commentaires sont clos.